Escapades, Voyages
Leave a comment

Bon anniversaire à Vienne

Quand vos grands enfants se cotisent pour vous offrir un concert de Vivaldi à Vienna, moi je le trouve en 2 clics l’aller et retour bon marché ! Et j’ajoute un petit hôtel  cosy parce que tout de même, c’est pour l’anniversaire de mon chéri !

Ah il faut que nous révisions notre allemand ? Bon oui, c’est tout de même plus pratique parce que sincèrement ce serait dommage de ne pas profiter au maximum de notre programme :

  • Goûter les spécialités culinaires
  • Se promener avec Klimt
  • Chercher des oeufs et rencontrer Marie-Thérèse à Schoenbrunn
  • Profiter de notre soirée musicale
  • Guetter de bonnes surprises

Et nous sommes gâtés côté surprises puisque voyageant en avril, la capitale autrichienne est décorée en mode « fêtes de Pâques », un régal pour les yeux. Le ciel est gris mais qu’importe, le Danube, les monuments au style baroque, contemporain ou  arts nouveaux, les jolies vitrines et même les trams à l’ancienne nous captivent.

Tram à l'ancienne à Vienne

Tram à l’ancienne à Vienne

Calèches devant la cathédrale Saint Stéphane

Calèches devant la cathédrale Saint Stéphane

Façade viennoise

Façade viennoise

Bâtiments à Vienne

Bâtiments à Vienne

Bâtiment à Vienne

Bâtiment à Vienne

Vienne en péniche

Vienne en péniche

Commençons par les gourmandises,  en images

Le traditionnel Goulash au boeuf, épicé au Paprika est d’origine hongroise, nous le dégustons dans un Beisl, une petite auberge à la cuisine familiale. Nous goûterons aussi les boulettes de veau avec purée de pommes de terre et oignons frits.

Goulash à Vienne

Goulash à Vienne

L‘escalope de veau panée, c’est Monsieur qui s’en charge, chez Figlmüller « die Heimat des Schnitzels »

Escalope de veau viennoise

Escalope de veau viennoise

La célèbre Sacher Tochte et le non moins connu Apfelstrudel c’est au café Sacher que nous les goûtons, évidement. Nous ne sommes finalement pas si emballés.

Sacher Tochte

Sacher Tochte

Apfelstrudel

Apfelstrudel

Bien sûr nous passons un moment dans un café viennois, gâteau énorme avec thé ou … bière.

Dans la rue, on ne peut échapper au Wüsterstand, kiosque débordant des célèbres saucisses.

Saucisses à Vienne

Saucisses à Vienne

Côté grignotage, je préfère les Bretzels salés.

Mais la vraie bonne surprise gustative c’est chez Hirsch und Kamel que nous la trouvons, sur les bons conseils de notre amie Cynthia. Au menu austro-perse impossible à traduire, nous choisissons à l’aveugle plusieurs plats tous divins, salade de poulpes et lentilles ; salade d’épinards frais, olives, asperges, sauce yahourt ; côtelettes de veau, asperges, sauce hollandaise et le dessert savoureux avec son gâteau posé sur une compotée de fraises avec de délicieuses asperges rôties.

Gâteau austro-perse

Gâteau austro-perse

Comme beaucoup, nous partons sur les traces de Gustav Klimt dont l’importance dans l’essor de la Sécession, ce mouvement art nouveau extraordinaire qui s’est épanoui à Vienne au début du XXème siècle, nous régale d’oeuvres colorées.

Au Belvédère, un des bâtiments baroques les plus beaux de Vienne, la collection permanente présente notamment le fameux Baiser et Judith I, à tomber.

Le Belvédère vue parc

Le Belvédère

Le Belvédère vue jardin

Le Belvédère vue jardin

Sculptures dans le jardin du Belvédère

Sculptures dans le jardin du Belvédère

Au Léopold Museum, dans le quartier des musées, nous découvrons d’autres oeuvres de Klimt dont La vie et la mort et de très nombreuses oeuvres de Egon Schiele dont le fameux auto-portrait.

Leopold Museum

Le Leopold Museum

Et puis encore une belle surprise. Alors que nous franchissons les portes de l’Albertina pour deux expos, « de Dürer à Napoléon » et « de Monet à Picasso », nous tombons littéralement sur un artiste que nous découvrons Eric Fischl, une vraie belle rencontre. Cet artiste américain très touchant nous enchante par ses scènes de rue et du quotidien. Un vrai bonheur.

Expo Eric Fischl

Expo Eric Fischl

Ensuite, Marie-Thérèse nous voilà ! Départ pour le château de Schoenbrunn, oeuvre d’at total baroque, jardin compris, propriété des Habsbourg pendant des siècles. C’est Marie-Thérèse qui fit transformer le château au XVIIIème siècle, il est encore tel quel aujourd’hui, inutile de préciser qu’elle adorait l’ocre jaune.

Façade de Schoenbrunn

Façade de Schoenbrunn

Schoennrunn

Sur les hauteurs de Schoenbrunn

Nous passons rapidement sur l’épisode Sissi qui s’est finalement davantage préoccupé de sa taille et de ses régimes que de son mari….

Et encore une surprise dans le jardin, ce marché de Pâques avec des oeufs et décorations en tous genres, du plus joli au plus kitsch, enjoy !

Marché de Schoenbrunn et son oeuf géant

Marché de Schoenbrunn et son oeuf géant

Les oeufs au marché de Schoenbrunn

Les oeufs au marché de Schoenbrunn

Et pour finir, nous assistons à notre concert Antonio Vivaldi dans l’église saint Charles avec émotion. Tous les sièges sont occupés, le public papote jusqu’aux premières notes. ensuite l’émotion surprend le public, l’orchestre Ensemble 1756 nous emporte avec son 1er violon déconcertant de virtuosité et son chanteur alto époustouflant. Depuis cette soirée, L’Hiver est en tête de ma playlist « Bonheurs ».

Ensemble 1756

Ensemble 1756

Eglise baroque Sain Charles

Eglise baroque Sain Charles

Si vous avez succombé à Vienne et envisagez un week-end, alors anticipez vos réservations, concerts et visites. Ne pas faire la queue est un luxe quand on ne dispose que de quelques jours.

Et si vous souhaitez rapporter des cadeaux, il y a un grand choix de chapeaux, des vêtements traditionnels…

Les chapeaux autrichiens

Les chapeaux autrichiens

Tenues viennoises

Tenues viennoises

Pippi Langstrumpf

Pippi Langstrumpf

Et des sucreries…

Sucreries von Vienna

Sucreries von Vienna

Et pour tout achat, direction la grande rue commerçante, la Mariahilfer Strasse. Et n’oubliez pas les petites rues traversantes pour les boutiques vintage ou de créateurs… Et pour les souvenirs, le quartier Saint Stéphane est top.

Et le mot de passe : « Gruss Gott » (Bonjour à Vienne)

Mrs Mit avec M. Mit grâce à Elena, Jeanne et Anténor

M. & Mrs Mit

M. & Mrs Mit

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *